Armoogum Parsuramen: il décompresse en faisant du vélo :Lexpress

Photo Armoogum Parsumramen on Bicycle

Armoogum Parsuramen, ancien ministre de l’Éducation, ex-directeur de l’UNESCO et fondateur de la Global Rainbow Foundation et de l’université du troisième âge à Maurice, est parmi ceux qui ont découvert et encouragé la jeune chanteuse aveugle Jane Constance à aller au bout de ses rêves. S’il se consacre aux autres, il décompresse en faisant du sport.
Vous avez été parmi les premiers à soutenir Jane Constance, la jeune mauricienne aveugle qui a été sélectionnée lors des auditions de «The Voice Kids». Que ressentez-vous par rapport à sa prestation?
J’ai découvert Jane Constance lors du lancement de la SICOM Foundation en 2012. Cette fondation a parrainé le premier camp de Jaipur Foot, initiative de la Global Rainbow Foundation, que j’ai fondée. C’était la première fois que je l’écoutais et j’ai été impressionné par sa voix mélodieuse. J’ai alors décidé d’accompagner cette jeune artiste dans son cheminement.
C’est ainsi qu’elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté pour la Global Rainbow Foundation (GRF) afin qu’elle encourage les jeunes et les enfants en situation de handicap à voir la vie autrement et à s’épanouir. Avec la collaboration d’Omnicane, nous lui avons offert un Eye-Pal Solo Reader qui est un Talking Scanner et qui l’aide beaucoup dans ses études. La GRF a organisé pour elle un concert solo au conservatoire François Mitterrand, à Quatre-Bornes. Concert qui a été un succès.
L’an dernier, le Mahatma Gandhi Institute a invité Jane à participer à la célébration de Gandhi Day le 2 octobre et sur mon conseil, elle a appris et interprété en hindi Raghupati Raghav Raja Ram, la chanson préférée de Mahatma Gandhi.
Jane a été acclamée et a reçu une standing ovation. L’ambassadeur de l’Inde l’a par la suite invitée au festival des artistes ayant un handicap et Jane, sa famille et moi, nous nous sommes rendus en Inde pour marquer l’événement. En visitant, le Gandhi Smriti, lieu où Gandhi a été assassiné, Jane a chanté Raghupati Raghav à l’endroit où Gandhi faisait sa prière tous les après-midis.
Elle a été inspirée par l’enseignement de Mahatma Gandhi et je peux dire qu’à partir de là, elle est devenue Gandhian et a décidé de devenir avocate pour défendre les droits des personnes en situation de handicap. J’ai réussi à emmener Jane et ses parents à l’UNESCO pour un concert unique en décembre 2014 à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre.
Jane a chanté en duo avec Luan Pommier de la Guadeloupe et a conquis les coeurs. Elle est brillante, douée et simple. Elle dit toujours qu’elle a la chance d’être née aveugle car elle voit les choses autrement. Je suis heureux de son succès à The Voice Kids. La GRF continuera à l’accompagner tant au niveau éducatif qu’au niveau professionnel pour qu’elle puisse aller tout au bout de ses rêves.
Que faites-vous durant votre temps libre ?
J’en profite pour rendre visite aux personnes en situation de handicap. Je passe aussi un peu de temps en famille, surtout avec mes trois enfants et mes petits-enfants. J’écoute de la musique dévotionnelle pour me ressourcer et planifier davantage les actions concrètes que je veux mener.
Et pendant vos week-ends?
Je pratique du sport. Je fais du yoga, de la natation, de la marche et de la bicyclette. Ensuite, je passe du temps avec la famille. Parfois, je rends visite à des personnes handicapées ou je participe à des cérémonies religieuses et à des mariages.
Cuisinez-vous ?
Malheureusement, non. De ce côtélà, j’ai été trop gâté par ma mère et par mon épouse.
Gourmand ou gourmet ?
Ni l’un, ni l’autre. J’aime simplement la bonne cuisine.
Quels livres lisez-vous actuellement ?
M.K, Gandhi, Attorney at Law: The Man before the Mahatma
Écoutez-vous la radio?
Oui, j’écoute surtout les émissions d’enquêtes sur la MBC Radio, Radio One, Radio Plus et Top FM car ces enquêtes évoquent souvent des cas de Mauriciens en situation de détresse.
Votre émission de télé préférée ?
J’ai bien aimé l’émission Anou Bouzé sur la MBC mais malheureusement, elle n’est plus au programme.
Votre idée du bonheur ?
Mon bonheur est d’être au service des personnes dans le besoin. Je pense pouvoir leur apporter une lueur d’espoir et un rayon de soleil. Mon but ultime est de servir l’humanité car c’est en donnant que l’on reçoit. C’est touchant et émouvant de voir qu’une action simple et humaine peut extraire un sourire chez une personne triste et en détresse.
Qu’auriez-vous voulu faire avant de quitter ce monde ?
Je suis très reconnaissant envers mes parents et surtout ma maman, qui m’a poussé à aller plus loin dans la vie. C’est ce qui m’a permis de devenir ministre de l’Éducation et directeur de l’UNESCO. Après un parcours international, j’ai décidé de servir l’humanité. Mon souhait est de consacrer le temps qu’il me reste à vivre à le faire.
Par Marie-Annick Savripène
11 Octobre 2015
A Drupal Enthusiast & Social Entrepreneur

1 Comment

  1. severe mary joyce

    October 14, 2015 at 1:32 am

    Cet home est formidable.une vrais perle RARE.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *